Évaluation et proposition en réponse à la situation financière de Bitcoin Cash

1 115
Avatar for lugaxker
Written by
  8
4 weeks ago
Topics: Bitcoin Cash

Ce texte est une traduction de l'article Assessment and proposal re: the Bitcoin Cash infrastructure funding situation de imaginary_username (@im_name), contributeur au sein de la communauté de Bitcoin Cash.


L'article suivant est un résumé de ce que j'ai vu et pensé à la fois en public et en privé. De très nombreux arrangements informels peuvent exister sans que je le sache. Mon opinion peut être biaisée de différentes façons.

Dans cette critique, je tente de décrire les défis auxquels nous sommes confrontés et je recommande une voie à suivre.

Description du problème

La proposition de valeur de Bitcoin Cash est d'être une cryptomonnaie fiable ne requérant pas de permission qui peut passer à l'échelle vers l'adoption de masse et qui aspire à atteindre cette adoption de manière agressive. Une telle mission demande que l'infrastructure logicielle, incluant à la fois les nœuds complets et les autres éléments indispensables tels que les portefeuilles open source, possède les caractéristiques suivantes :

1. Une infrastructure logicielle robuste et éprouvée, qui est maintenue à jour et dépourvue de bugs dans la mesure du possible.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, l'infrastructure logicielle pourrit si elle n'est pas maintenue car des bugs sont découverts et ne sont pas corrigés, de nouveaux problèmes émergent de faits nouveaux dans leur environnement, et de nouveaux outils pour exploiter ces bugs apparaissent. Au minimum, une équipe de mainteneurs possédant une grande expérience est exigée. Nous ne pouvons pas attendre d'eux qu'ils travaillent gratuitement de manière durable.

2. Des nouvelles fonctionnalités qui rendent possibles certains cas d'utilisation et aident le passage à l'échelle.

Nous sommes dans une position de parvenu. Dans le but de gagner en effet de réseau, les nouveaux cas d'utilisation sont très désirables. Un excellent exemple est OP_CHECKDATASIG et la multitude de nouveaux contrats autonomes qu'il rend possibles. Ensuite, quand ces cas d'utilisation seront obtenus, nous aurons besoin de fonctionnalités qui nous permettent de traiter plusieurs milliers de transactions par seconde en toute sécurité et sans sacrifier d'autres qualités désirables.

La plupart des éléments présents sur la feuille de route ne sont pas des technologies de pointe, à l'exception d'Avalanche. Pourtant, les implémenter de manière sûre et manifestement robuste, demande des talents qui ont un salaire souvent très élevé.

Bien que de tels talents soient parfois bénévoles, on ne peut pas compter sur un tel bénévolat pour la simple raison que beaucoup d'opportunités lucratives s'offrent à eux. On peut débattre du niveau de financement requis, mais il est difficile de soutenir qu'aucun financement n'est requis.

Ces efforts bénéficient à tout le monde sur le réseau, et particulièrement aux détenteurs de BCH qui voient la valeur de leur actif augmenter. Cependant, il peut être difficile d'extraire un revenu direct, ciblé et aisément quantifiable de cet effort de développement, ce qui explique probablement pourquoi aussi peu de personnes le font.

Est-ce qu'on doit payer quelque chose ?

Certains peuvent soutenir qu'il n'est pas nécessaire de payer quoi que ce soit et que les efforts bénévoles suffisent. Beaucoup d'entre eux peuvent aussi penser qu'il est acceptable d'avoir une infrastructure logicielle qui soit maintenue de manière minime, sans avoir pendant longtemps de nouvelles fonctionnalités relatives au passage à l'échelle ou à l'utilité. Cela serait un malencontreux « pire des cas » auquel on pourrait survivre, mais qui ne nous amènerait pas à un système de monnaie mondial sans permission.

Pourquoi payer pour quelqu'un plutôt que pour quelqu'un d'autre ?

Il semble que l'essentiel de la discussion se concentre sur Bitcoin ABC, avec Electron Cash qui est parfois cité à des fins de diversification. Soyons honnêtes avec nous-mêmes : cette initiative existe pour Bitcoin ABC.

Tous les fonds qui pourront être dirigés vers d'autres buts que l'infrastructure des nœuds complets seront probablement soumis à la discrétion de Bitcoin ABC de toute façon.

Attends, quoi ?

Dans une optique de gestion du risque, l'écosystème est dans une position qui lui impose de financer ce que ABC demande, dans le but de mitiger la menace du désistement de l'équipe ou de faire face à une disruption significative.

Les concurrents de Bitcoin ABC sont soit immatures et objectivement dangereux pour miner (BCHD, Flowee et Bitcoin Verde), soit non favorisés en raison d'un dossier peu reluisant et d'une réticence passée (ressentie) à répondre à la demande des mineurs en général (BU).

Il est important de réaliser que, à moins que vous soyez disposé à vous passer d'une maintenance et d'améliorations pour longtemps, ou que vous soyez prêt à financer un concurrent acceptable pour la plupart, le risque est présent, et quelqu'un doit payer.

Il s'agit d'une situation malencontreuse pour la diversité de l'écosystème et du pouvoir en son sein, mais nous devons nous occuper de l'éléphant dans la pièce.

Il y a d'autres choses que nous pourrions faire pour nous sortir de cet embarras à l'avenir, mais pas aujourd'hui.

Nous ne pouvons pas détourner le regard.

D'accord, quelqu'un doit payer, que ce soit agréable ou non. Qui est ce quelqu'un ?

Content que nous soyons arrivés là !

Voici une liste des potentielles parties qui pourraient réaliser le financement :

L'investissement direct de capitaux

Bitcoin ABC forme une entreprise, promet un retour sur investissement, et des fonds d'investissement lui donnent de l'argent pour travailler en vue de cet objectif.

Ce modèle est notamment utilisé par Blockstream (BTC) et Parity (ETH / Polkadot). Il porte en lui l'inconvénient évident que le modèle économique de l'entreprise peut ne pas être aligné sur le bénéfice de l'écosystème.

À mesure que l'entreprise s'enracine en dominant le développement en terme de nombre de développeurs et d'influence, il devient de plus en plus difficile de la déloger. Ce n'est alors qu'une question de temps avant que l'entreprise ne commence à en tirer une rente, étant donné que les entreprises sont naturellement attirées par la profitabilité et que la recherche de rentes est une façon facile de l'atteindre.

Le sponsoring

Bitcoin ABC reçoit des contributions de la part des multiples entreprises qui construisent sur Bitcoin Cash, et retourne son expertise et donne sa priorité à leurs préoccupations.

Fréquemment cité comme le « modèle de la Fondation Linux » et comme une situation souhaitable, ce modèle requiert que plusieurs entreprises dans Bitcoin Cash soient assez rentables pour bien vouloir contribuer.

Actuellement nous manquons de telles entreprises, compte tenu du stade précoce de la chaîne et des défis auxquels elle est confrontée depuis sa création.

Le paiement des mineurs (volontaire)

Bitcoin ABC reçoit des paiements de la part des mineurs, qui donnent leurs propres coins de leur plein gré, l'hypothèse étant que cela est bon pour les bénéfices des mineurs à long terme.

Bitcoin.com réalise des paiements directs depuis leur coopérative à petite échelle, et il est largement supposé que Bitmain, qui gère un taux de hachage significatif en plus de ses coopératives proéminentes, a sponsorisé Bitcoin ABC de manière bien plus considérable.

Du point de vue exclusif des mineurs, il peut être difficile de justifier cette mesure parce que leurs marges sont très minces. Les mineurs qui ne réinvestissent pas leurs gains dans leur puissance de calcul tendent à être rapidement surpassés par la concurrence et à réduire en taille.

Surtout, la fait est qu'une écrasante majorité du revenu de minage de nos jours vient de BTC, et qu'il n'y a aucune bonne raison pour que beaucoup de ces mineurs se sentent concernés par le développement de BCH, en dehors de la croyance de certains en de futurs gains.

Le paiement des mineurs (obligatoire)

Bitcoin ABC reçoit des paiements grâce à une règle déroutant une fraction de chaque transaction de récompense vers son compte, soutenue par des menaces d'invalidation des blocs, ce qui revient de facto à une règle de consensus.

Il s'agit du fondement de l'actuelle proposition controversée, même si des variantes peuvent différer par leurs détails.

Cette proposition prétend résoudre le « problème du parasitisme » en imposant un paiement de la part de chaque mineur ; elle affirme de plus que, à mesure que la difficulté s'ajuste, le « coût » se répartit entre tous les mineurs de l'algorithme SHA-256, rendant le coût du fonds pour les « mineurs de BCH » seulement proportionnel au ratio de prix entre BCH et BTC. Certains opérateurs de coopérative supposent aussi que cela aidera à réduire l'actuelle oscillation du taux de hachage dans BCH.

La dernière supposition est certainement fausse, puisque le montant total d'extraction est indifférent, quelque soit la fraction de mineurs transitant entre les chaînes. Seulement une relative augmentation du prix face à celui de BTC peut résoudre le problème, augmentation qui n'est pas aidée par une fracture de la communauté et un effort de relations publiques cauchemardesque.

Plus important encore, cette proposition change la nature même de Bitcoin Cash, en transformant une chaîne ne nécessitant aucune permission en une chaîne où une part de la distribution est détournée par le protocole vers quelques tiers de confiance triés sur le volet par une fraction des coopératives de minage.

Alors que beaucoup la voient comme une opportunité et un acte de survie, il n'est pas clair que cette proposition constitue un avantage net, particulièrement si l'on prend en compte les implications sur l'adoption de long terme, sur l'investissement et sur l'attraction des talents, que pourrait avoir une monnaie réputée pour être privatisée par un cartel. Un tel coup à l'image de la chaîne ne peut pas être défait même si ce plan, comme ses initiateurs l'affirment, expirait au bout de six mois.

En outre, une telle démonstration de redistribution des coins basée sur la puissance de calcul a de sérieuses implications sur la possibilité de censure sur la chaîne, et on peut se demander s'il devient permis pour le cartel de prélever un impôt sur chaque pièce ou chaque transaction tant qu'il fait le travail de relations publiques préalable.

Le fait que des acteurs importants soient disposés à résoudre le problème du financement avec beaucoup de détermination est, cependant, un signe positif.

La contribution des détenteurs

Bitcoin ABC reçoit des paiements de la part d'un ensemble de gros détenteurs de bitcoins cash qui financent l'infrastructure pour faciliter la continuation et la croissance de la valeur de leur actif.

Les paiements peuvent être directs, être réunis au sein d'un contrat d'assurance, être étalés dans le temps à la Mecenas, ou être envoyés vers d'autre configurations sophistiquées.

Il y a une réalité qui ne changera probablement pas : les détenteurs de BCH bénéficient le plus de la maintenance du réseau et de ses améliorations, en raison de l'appréciation de leurs coins. Il est donc naturel que ce soit les principaux bénéficiaires de ces améliorations qui les financent.

Par contre, la difficulté est en partie liée au fait que Bitcoin Cash respecte la propriété des pièces par conception : il est beaucoup plus difficile de confisquer les pièces confirmées que les récompenses du minage. Si un détenteur ne peut pas être persuadé, il est impossible de le contraindre à payer pour quoi que ce soit.

Les détenteurs, cependant, devraient en théorie être relativement faciles à persuader.

Aussi longtemps qu'il contribuent moins que l'appréciation attendue de leur actif (ajustée au risque) en tant que résultat d'un développement continuel de l'infrastructure des nœuds complets, il leur est bénéfique de contribuer plus, et ceci indépendamment du nombre de « parasites », entreprises et détenteurs. Cela s'applique particulièrement aux gros détenteurs, qui n'ont pas besoin de se coordonner et qui peuvent financer les projets d'infrastructure eux-mêmes et obtenir un profit net par le biais d'une simple appréciation de l'actif.

Une considération parmi les détenteurs peut être la difficulté à se coordonner. Alors que les très gros détenteurs peuvent eux-mêmes financer de projets d'envergure comme Bitcoin ABC, la coordination des détenteurs plus petits est nécessaire : ils peuvent donc avoir peur qu'il n'y ait pas assez d'engagement de la part de leurs collègues de co-financement, et que les versements partiels (payés de leurs poches) soient inefficaces.

Cette préoccupation peut être réglée par des contrats d'assurance façon Lighthouse directement sur la chaîne de BCH. Avec cela, des paiements suivant le principe du tout ou rien peuvent être garantis.

Les talents existent sur BCH pour que des transactions ponctuelles de financement via un contrat d'assurance puissent être construites en l'espace de quelques jours.

Si on s'inquiète de l'influence néfaste qu'un paiement ponctuel aurait sur le bénéficiaire, on peut s'engager dans des contrats autonomes de paiements récurrents comme Mecenas, le tout sur la chaîne. Cela peut même être combiné à des contrats d'assurance.

Considérations

Plusieurs considérations à garder en tête quand on ébauche une proposition :

  1. Bitcoin ABC, la principal bénéficiaire prévu de n'importe quelle proposition, peut avoir une relation rude avec beaucoup de détenteurs de coins, ce qui affecte les décisions de ces derniers. Raccommoder cette relation et les mettre d'accord est la clé. Il peut être nécessaire de transmettre de manière diplomatique les inquiétudes de ABC aux détenteurs, et inversement.

  2. Les gros détenteurs peuvent avoir des préoccupations infondées à propos du « problème du parasitisme ». Il est important de leur démontrer les bénéfices directs de leur investissement qu'importe le nombre de gens qui « profitent aux dépens des autres » ; en fait, la cryptomonnaie est un espace unique où les « parasites » qui utilisent la chaîne en augmentent l'effet de réseau, donc amplifient l'investissement de toute manière.

  3. Il peut aussi être bénéfique de classer les investissements selon les améliorations spécifiques présentes sur la feuille de route, afin que le bénéfice pour l'adoption et la valeur soit plus facilement décrit.

Proposition

Seulement six gros détenteurs possédant chacun 100 000 BCH peuvent contribuer à hauteur d'un million de dollars chacun, ce qui représente 3 % de leur avoirs en BCH, et le montant visé par la proposition de taxe du minage sera atteint.

Ils peuvent le faire chaque année et encore se retrouver avec un profit énorme, en assumant que les avantages de passage à l'échelle propulsent BCH au niveau actuel de la capitalisation boursière d'ETH en quelques années.

Plus les gros détenteurs se joignent à cette proposition, plus le retour sur investissement est grand - et elle est rentable pour chacun d'entre eux peu importe le nombre de « parasites ».

Sur une serviette de papier (ou Excel), faisons une projection conservatrice - si vous êtes le détenteur de 100 kBCH, et que vous investissez 1 M$ par an. Les bénéfices liés au passage à l'échelle et à la fiabilité nous propulsent au niveau de l'actuelle capi. boursière d'Ethereum d'ici 2025 (cible conservatrice). Nous devons aussi prendre en compte les risques, mais disons qu'ils sont contrebalancés par les gains plus grands de l'autre côté.

Du reste supposez que vous vous contentez de hodl, et que le plan tombe en morceaux. La cryptomonnaie pourrait s'effondrer en raison du manque de maintenance, ou elle pourrait adopter une proposition de valeur qui permette la croissance. Rectifions la chose de manière optimiste en supposant que nous stagnions comme réserve de valeur et que nous suivions l'objectif d'inflation de la Réserve Fédérale.

Le contraste saisissant entre les retours devrait être clair, peu importe si quelqu'un fait preuve de « parasitisme ».

Il devrait y avoir un contrat Mecenas qui libère un paiement de six mois à Bitcoin ABC (ou à son mandataire désigné) par des allocations mensuelles.

Si le bénéficiaire n'encaisse pas la dite allocation pour quelque raison que ce soit, les fonds peuvent être récupérés après un temps.

Le contrat Mecenas devrait ensuite être précédé d'un mécanisme de transaction partielle SIGHASH_ALL|ANYONECANPAY, avec un montant cible et l'adresse du contrat Mecenas en sortie.

Un outil doit être fourni aux détenteurs intéressés (qui se coordonnent en privé) pour signer des transactions partielles, et pointer vers un site web public, ou un agent privé de confiance. La transaction est rendue valide une fois que les entrées excèdent le montant désiré, et la distribution prévue par le contrat Mecenas peut commencer.

Ce procédé peut être répété tous les six mois.

L'équipe de Bitcoin ABC doit démontrer ses progrès publiquement avant chaque période de financement, à la fois au sein du code et par de brèves explications.

$ 6.00
$ 5.00 from @im_uname
$ 1.00 from @btcfork
Avatar for lugaxker
Written by
  8
4 weeks ago
Topics: Bitcoin Cash
Enjoyed this article?  Earn Bitcoin Cash by sharing it! Explain
...and you will also help the author collect more tips.

Comments

I'm sure u will like my posts , follow me, please have a look.🤗.

$ 0.00
2 days ago
About us Rules What is Bitcoin Cash? Roadmap Affiliate program Get sponsored Self-host
hello@read.cash (PGP key) Reddit